C’est lors d’une étude sur le bien-être au travail élaborée par Hub One, un groupe de services en technologies de l’information et de la communication dans les milieux professionnels, que des éléments de réponses ont été apportés avec le concours d’OpinionWay.

Il est dit que 8 personnes sur 10 aimeraient se faire davantage entendre sur leurs lieux de travail, et souhaiteraient même la création de référendums d’entreprise. La moitié des sondés se questionnent sur la circulation des informations en interne, notamment chez les femmes de 35 à 49 ans, pour qui le problème est d’autant plus important. Cette enquête ne laisse rien au hasard et aborde des sujets tels que la culture managériale, ou encore les conditions et l’environnement de travail des salariés français. Pour les entreprises, il est devenu essentiel de porter une attention particulière à l’enjeu du bien-être professionnel … 59% des personnes interrogées se plaignent pourtant du manque d’écoute de la part de leurs collègues, collaborateurs, supérieurs hiérarchiques.

 

  • Au travail, les salariés sont à la recherche de plus de motivation…

Chaque salarié ressent un besoin de transparence sur l’intitulé de son poste, sur sa place au sein de la société, mais aussi une meilleure valorisation de son travail. Un tiers d’entre eux juge important le fait de valoriser les salariés ainsi que leurs projets, soit par le biais d’évènements soit grâce à une newsletter interne.

L’intrapreneuriat attire les hommes, les cadres mais surtout les jeunes de 18 à 24 ans. L’esprit d’initiative est aussi un sujet particulièrement plébiscité. 36% des sondés estiment que le fait de travailler sur un produit, un service, ou une innovation en particulier pour le compte de leur employeur est un véritable levier de motivation.

Le sujet de l’égalité au travail reste primordial pour un grand nombre des personnes interrogées, notamment pour les femmes. 87% des sondés se questionnent sur les dispositifs appliqués dans les entreprises favorisant l’égalité au travail. Le second sujet mis en avant par les sondés reste l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle des salariés.

·     Un enjeu majeur : La RSE (Résolution Sociétale des Entreprises)

Une partie de cette étude s’est intéressée à l’engagement social, sociétal et environnemental des entreprises des participants. Il en résulte le souhait des salariés de voir leurs employeurs s’investir dans des sujets tels que la neutralité religieuse, ou encore l’intégration des personnes en situation de handicap au travail.

Dans le milieu professionnel, la population française accorde particulièrement d’importance au développement durable. Les sondages annoncent qu’en moyenne huit personnes sur dix estiment qu’il est indispensable que leur entreprise s’intéresse à l’écologie, en intégrant par exemple au sein de l’entreprise un tri sélectif, ou encore un système de transports durables.

Les risques psychosociaux et la souffrance au travail touchent de plus en plus de salariés : stress, fatigue, irritabilité, dépression, épuisement. Les managers sont en première ligne pour repérer les signes de mal-être, et mettre en place une démarche de prévention des risques psychosociaux (RPS) dans l’entreprise, afin d’éviter le burn-out, l’absentéisme, l’arrêt maladie. Cependant, ils ne sont pas les seuls à devoir se sentir concernés et à être vigilants. Chaque salarié a une responsabilité.

ABP Consulting vous propose une formation dans le but de s’initier à la prévention des risques psycho-sociaux, afin d’apprendre à les anticiper et à réagir ; N’hésitez pas à nous contacter et à vous renseigner pour participer à notre prochaine session qui aura lieu le 29 et 30 janvier 2018.

SOURCE : http://www.focusrh.com/strategie-rh/mobilite-interne-fidelisation-des-salaries/bien-etre-au-travail-les-salaries-aimeraient-etre-davantage-ecoutes-30234.html