Archives de l'étiquette Motivation

Devenir tuteur en entreprise

shutterstock_166852736

Être tuteur en entreprise est une mission qui peut parfois s’avérer délicate. L’apprentissage nécessite l’utilisation de méthodes pédagogiques adéquates pour assurer la bonne transmission du savoir-faire du tuteur dans les meilleures conditions. Le tuteur doit donc être capable d’accueillir son apprenti et de l’intégrer au mieux à l’entreprise : pour cela, le tuteur doit avant tout être volontaire pour assurer ce rôle, avoir une bonne connaissance de l’entreprise et ainsi accompagner efficacement son collaborateur.

La communication est un facteur primordial dans la réussite de l’accompagnement en entreprise. C’est un élément majeur en matière de tutorat. Celui-ci se doit d’être parfaitement transmis pour considérer cet accompagnement comme réussi.

Vous débutez cette activité de tuteur en entreprise ? ABP Consulting vous dresse une liste de conseils :

I – Définissez votre emploi du temps avec votre nouvel apprenti :

Définissez les tâches, organisez votre semaine avec votre nouveau collaborateur en définissant les priorités à entreprendre dès le début de la mission. En optimisant votre emploi du temps, vous gagnerez en efficacité professionnelle  et votre apprenti progressera plus rapidement. Mettre en place un parcours stratégique et cohérent dans l’entreprise permet à votre collaborateur d’assimiler les valeurs de l’entreprise dès le premier jour.

II – Être disponible dès le début de votre mission de tutorat :

Bien informer l’apprenti est essentiel pour commencer la mission de tuteur et définir avec lui les objectifs, les attentes, les risques, etc.  En accompagnement efficacement ce nouveau collaborateur les premières semaines, vous assurerez son intégration au maximum et ce dernier se montrera à l’aise et deviendra finalement autonome le plus rapidement possible : c’est l’objectif de votre rôle de tuteur !

III- Apprendre à connaître son collaborateur :

Poser des questions sur son parcours professionnel, ses expériences, ses réussites, ses échecs. Le dialogue est nécessaire pour assurer une bonne relation entre le tuteur et son apprenti. Une bonne relation est un facteur clé dans le développement de la performance et dans la motivation de l’apprenti. Instaurez un environnement favorable à l’apprentissage et au progrès.

IV- Feedbacks et évaluations :

Vous vous devez d’évaluer la performance de votre collaborateur. En évaluant régulièrement votre apprenti, vous prendrez conscience de ses progrès, ses points à améliorer et ainsi vous pourrez entreprendre les actions à mettre en place pour qu’il s’améliore dans les missions qui lui sont confiées. Par exemple, un entretien en One-to-one  chaque semaine s’avère productif pour situer et motiver l’apprenti dans ses missions dans l’entreprise.

V- Optimiser son emploi du temps pour être en phase avec celui de l’apprenti :

Si l’apprenti devient petit à petit autonome au fur et à mesure de son apprentissage au sein de l’entreprise, il est important de continuer à l’accompagner. Le tuteur doit lui faire part des missions générales de l’entreprise. Ainsi, l’apprentissage instauré doit induire l’apprenti à être force de proposition et productif.

 

ABP Consulting vous accompagne dans l’acquisition des compétences nécessaires à ces nouvelles fonctions via 2 formations :

Formation de formateur 

Etre tuteur en entreprise : Transmettre son savoir et accompagner sur le terrain

Mieux vendre et développer son entreprise grâce à la prospection téléphonique

encore de décrocher de nouveaux contrats. La formation professionnelle « Vendre par téléphone » vous permet d’être plus à l’aise, de comprendre les attentes des prospects et d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles pour le bon déroulement de votre prospection et autres démarches téléphoniques

Séduire de nouvelles cibles est un objectif à long terme pour une entreprise. Cela définit la stratégie marketing et de communication de l’entreprise. L’objectif étant de réussir à décrocher des opportunités de contrats pour permettre à l’entreprise d’évoluer, de produire, et d’avancer efficacement en tenant ses objectifs commerciaux.

 La prospection téléphonique (ou télémarketing) – Une méthode critiquée ?

A l’instar du démarchage  de type « porte à porte », le télémarketing n’est pas toujours apprécié par les prospects. Cependant, il peut être considéré comme indispensable dans le développement du chiffre d’affaires et de la croissance économique interne. C’est le cas pour les petites entreprises (Startups, TPE, PME, etc) cherchant à  rencontrer le client, se faire connaître, accroître leur réseau professionnel…

Une prospection téléphonique bien définie et bien menée en fonction de la cible reste globalement appréciée par les prospects malgré de nombreux inconvénients : la barrière des secrétaires, les nouvelles tendances de communications liées à internet. Ces freins ont un impact sur la téléprospection pourtant très en vogue dans le développement commercial de l’entreprise pendant des décennies, ou encore le manque d’originalité et de motivations des télémarketeurs.

La prospection téléphonique peut également entraîner un impact négatif sur l’image de l’entreprise. C’est une opération qui demande beaucoup de temps. En effet, le démarchage en ligne se doit d’être organisé et conçu de manière stratégique pour promouvoir l’offre de l’entreprise efficacement et répondre aux attentes de la cible. Le langage, les méthodes et les outils de prospections nécessitent d’être logique : une mauvaise argumentation entraînera l’échec de toutes négociations commerciales, mais également un bouche à oreille négatif sur son entreprise qui va nuire à son développement. Il est donc primordial de définir un plan commercial avec un argumentaire adéquat préparé à l’avance pour déclencher l’achat. Il est possible de suivre en complément de la vente par téléphone le module s’intitulant Savoir argumenter pour convaincre.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

  • Une méthode de prospection qui a toujours de l’avenir.

Elle reste aujourd’hui très utilisée par les petites entreprises. Si le taux d’échec semble souvent récurrent, la prospection téléphonique demeure le moyen de communication le plus économique qui soit : pas de perte de temps ni d’argent et la capacité de prospection d’un télémarketeur reste largement supérieur  à celle d’un commercial terrain.

Le télémarketing reste une méthode de prospection directe : en appelant vos prospects, vous serez actif et donc en contact avec eux et pourrez ressentir l’impact de votre argumentaire et de votre discours commercial. Vous aurez l’occasion de cerner davantage leurs attentes et de répondre à leurs objections du mieux que vous pouvez. Vous pourrez également orienter cette conversation en faveur du développement commercial de votre entreprise. A l’inverse de l’e-mail, des réseaux sociaux ou des supports papiers qui n’offrent pas cette notion de proximité avec le client, vous pourrez saisir chaque opportunité commerciale qui s’offre à vous.

 

  • Les nouvelles méthodes de prospection des entreprises.

Aujourd’hui, les méthodes de prospection sont très variées.

Les réseaux sociaux sont la nouvelle tendance des sources de communication et figurent comme une méthode courante de prospection pour les entreprises.

Sur Instagram par exemple, les entreprises ont recours à des influenceurs qui diffusent et font la promotion de leur produit. Le coût est très variable et dépend essentiellement du nombre de « followers » (nombre de personnes abonnées à cet influenceur) et de l’influence des utilisateurs d’Instagram.

Toujours lié à internet, l’e-mailing a fait son apparition et est une source de communication très utilisée par les entreprises de toutes tailles. Son efficacité va dépendre de la base de données de l’entreprise mais aussi de son contenu. Un des principaux points forts est l’immense capacité de prospects (on compte 50 millions d’internautes en France) et le taux de réactivité des prospects quasi instantané.

ABP Consulting vous propose de suivre la formation Vendre par téléphone  qui aura lieu les 29 et 30 mai 2018 ainsi que les 16 et 17 octobre 2018 dans nos locaux. C’est une occasion de vous familiariser sur les méthodes de prospection téléphonique et permettre le développement de votre entreprise.

LE BIEN ETRE AU TRAVAIL : UN ELEMENT MAJEUR DES POLITIQUES RH

shutterstock_561903547 - Copie

C’est lors d’une étude sur le bien-être au travail élaborée par Hub One, un groupe de services en technologies de l’information et de la communication dans les milieux professionnels, que des éléments de réponses ont été apportés avec le concours d’OpinionWay.

Il est dit que 8 personnes sur 10 aimeraient se faire davantage entendre sur leurs lieux de travail, et souhaiteraient même la création de référendums d’entreprise. La moitié des sondés se questionnent sur la circulation des informations en interne, notamment chez les femmes de 35 à 49 ans, pour qui le problème est d’autant plus important. Cette enquête ne laisse rien au hasard et aborde des sujets tels que la culture managériale, ou encore les conditions et l’environnement de travail des salariés français. Pour les entreprises, il est devenu essentiel de porter une attention particulière à l’enjeu du bien-être professionnel … 59% des personnes interrogées se plaignent pourtant du manque d’écoute de la part de leurs collègues, collaborateurs, supérieurs hiérarchiques.

 

  • Au travail, les salariés sont à la recherche de plus de motivation…

Chaque salarié ressent un besoin de transparence sur l’intitulé de son poste, sur sa place au sein de la société, mais aussi une meilleure valorisation de son travail. Un tiers d’entre eux juge important le fait de valoriser les salariés ainsi que leurs projets, soit par le biais d’évènements soit grâce à une newsletter interne.

L’intrapreneuriat attire les hommes, les cadres mais surtout les jeunes de 18 à 24 ans. L’esprit d’initiative est aussi un sujet particulièrement plébiscité. 36% des sondés estiment que le fait de travailler sur un produit, un service, ou une innovation en particulier pour le compte de leur employeur est un véritable levier de motivation.

Le sujet de l’égalité au travail reste primordial pour un grand nombre des personnes interrogées, notamment pour les femmes. 87% des sondés se questionnent sur les dispositifs appliqués dans les entreprises favorisant l’égalité au travail. Le second sujet mis en avant par les sondés reste l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle des salariés.

·     Un enjeu majeur : La RSE (Résolution Sociétale des Entreprises)

Une partie de cette étude s’est intéressée à l’engagement social, sociétal et environnemental des entreprises des participants. Il en résulte le souhait des salariés de voir leurs employeurs s’investir dans des sujets tels que la neutralité religieuse, ou encore l’intégration des personnes en situation de handicap au travail.

Dans le milieu professionnel, la population française accorde particulièrement d’importance au développement durable. Les sondages annoncent qu’en moyenne huit personnes sur dix estiment qu’il est indispensable que leur entreprise s’intéresse à l’écologie, en intégrant par exemple au sein de l’entreprise un tri sélectif, ou encore un système de transports durables.

Les risques psychosociaux et la souffrance au travail touchent de plus en plus de salariés : stress, fatigue, irritabilité, dépression, épuisement. Les managers sont en première ligne pour repérer les signes de mal-être, et mettre en place une démarche de prévention des risques psychosociaux (RPS) dans l’entreprise, afin d’éviter le burn-out, l’absentéisme, l’arrêt maladie. Cependant, ils ne sont pas les seuls à devoir se sentir concernés et à être vigilants. Chaque salarié a une responsabilité.

ABP Consulting vous propose une formation dans le but de s’initier à la prévention des risques psycho-sociaux, afin d’apprendre à les anticiper et à réagir ; N’hésitez pas à nous contacter et à vous renseigner pour participer à notre prochaine session qui aura lieu le 29 et 30 janvier 2018.

SOURCE : http://www.focusrh.com/strategie-rh/mobilite-interne-fidelisation-des-salaries/bien-etre-au-travail-les-salaries-aimeraient-etre-davantage-ecoutes-30234.html

 

Le Bilan de Compétences : une opportunité pour savoir ce qui vous épanouit vraiment au travail ?

shutterstock_143231788 BC

Lorsqu’on évoque une carrière professionnelle, le terme « parcours » est souvent employé. Ce dernier peut sous-entendre des évolutions en terme d’expertise, la prise de responsabilités, ou encore un changement de région… mais parfois la progression est semée d’embuches et d’obstacles et on ne sait plus où on en est.

L’objectif commun à tous les Bilans de Compétences : Prendre, ou reprendre son parcours professionnel en main afin d’être pleinement épanoui dans sa carrière professionnelle, et pourquoi pas envisager une reconversion professionnelle.

Continuer la lecture …