Être tuteur en entreprise est une mission qui peut parfois s’avérer délicate. L’apprentissage nécessite l’utilisation de méthodes pédagogiques adéquates pour assurer la bonne transmission du savoir-faire du tuteur dans les meilleures conditions. Le tuteur doit donc être capable d’accueillir son apprenti et de l’intégrer au mieux à l’entreprise : pour cela, le tuteur doit avant tout être volontaire pour assurer ce rôle, avoir une bonne connaissance de l’entreprise et ainsi accompagner efficacement son collaborateur.

La communication est un facteur primordial dans la réussite de l’accompagnement en entreprise. C’est un élément majeur en matière de tutorat. Celui-ci se doit d’être parfaitement transmis pour considérer cet accompagnement comme réussi.

Vous débutez cette activité de tuteur en entreprise ? ABP Consulting vous dresse une liste de conseils :

I – Définissez votre emploi du temps avec votre nouvel apprenti :

Définissez les tâches, organisez votre semaine avec votre nouveau collaborateur en définissant les priorités à entreprendre dès le début de la mission. En optimisant votre emploi du temps, vous gagnerez en efficacité professionnelle  et votre apprenti progressera plus rapidement. Mettre en place un parcours stratégique et cohérent dans l’entreprise permet à votre collaborateur d’assimiler les valeurs de l’entreprise dès le premier jour.

II – Être disponible dès le début de votre mission de tutorat :

Bien informer l’apprenti est essentiel pour commencer la mission de tuteur et définir avec lui les objectifs, les attentes, les risques, etc.  En accompagnement efficacement ce nouveau collaborateur les premières semaines, vous assurerez son intégration au maximum et ce dernier se montrera à l’aise et deviendra finalement autonome le plus rapidement possible : c’est l’objectif de votre rôle de tuteur !

III- Apprendre à connaître son collaborateur :

Poser des questions sur son parcours professionnel, ses expériences, ses réussites, ses échecs. Le dialogue est nécessaire pour assurer une bonne relation entre le tuteur et son apprenti. Une bonne relation est un facteur clé dans le développement de la performance et dans la motivation de l’apprenti. Instaurez un environnement favorable à l’apprentissage et au progrès.

IV- Feedbacks et évaluations :

Vous vous devez d’évaluer la performance de votre collaborateur. En évaluant régulièrement votre apprenti, vous prendrez conscience de ses progrès, ses points à améliorer et ainsi vous pourrez entreprendre les actions à mettre en place pour qu’il s’améliore dans les missions qui lui sont confiées. Par exemple, un entretien en One-to-one  chaque semaine s’avère productif pour situer et motiver l’apprenti dans ses missions dans l’entreprise.

V- Optimiser son emploi du temps pour être en phase avec celui de l’apprenti :

Si l’apprenti devient petit à petit autonome au fur et à mesure de son apprentissage au sein de l’entreprise, il est important de continuer à l’accompagner. Le tuteur doit lui faire part des missions générales de l’entreprise. Ainsi, l’apprentissage instauré doit induire l’apprenti à être force de proposition et productif.

 

ABP Consulting vous accompagne dans l’acquisition des compétences nécessaires à ces nouvelles fonctions via 2 formations :

Formation de formateur 

Etre tuteur en entreprise : Transmettre son savoir et accompagner sur le terrain